Une petite Binouz au refuge, bien ou pas ??

après un bonne course d’alpinisme qui n’a jamais eu envie de boire une petite bière au refuge avant de redescendre ! Au-delà de la sensation de plaisir et de convivialité qu’elle procure, certains ajoutent que la bière serait une excellente boisson pour la récupération.

La bière est une des boissons les plus consommées au monde. Boisson alcoolisée, elle est obtenue par fermentation, à partir d’eau, de malt (céréale germée, généralement de l’orge mais aussi parfois du froment ou de l’avoine), de houblon et de levure. Cette fermentation produit de l’alcool et du gaz carbonique.

Apports nutritifs de la bière

La teneur en calories d’un verre de bière blonde (33cl) est de 90 à 120kcal. Elle est déterminée par la quantité de sucres fermentés et par l’alcool présent. L’alcool (5° en moyenne pour une blonde) est hypoglycémiant.

La bière nuit à votre organisme

Ensuite, il faut parler de l’évacuation des déchets et l’acidification inhérente à l’activité physique intense. Là aussi, boire de la bière n’est pas la meilleure idée qui soit ! En effet, le foie a un rôle dans le traitement des déchets, or l’alcool est lui aussi métabolisé par le foie, et lui rajouter un surplus de travail alors qu’il en est déjà submergé s’avère être une mauvaise idée ! Cela va retarder d’autant votre récupération.  Quant à l’acidité, il faut savoir que la consommation de bière peut multiplier par deux les risques de souffrir de la goutte, une maladie qui est justement due à un excès d’acide urique. Vous comprendrez donc aisément que boire de la bière et lutter contre l’acidité font plutôt mauvais ménage !

Après un entrainement ou une course, le corps est avide et hyper réceptif à tout ce que vous lui apporterez, il s’empressera de refaire les niveaux. A mesure que l’on s’éloigne de la fin de l’effort, cette réceptivité diminue, d’où l’importance de consommer rapidement des mets riches en « sucres ». Pendant et juste après sont d’ailleurs les deux seuls moments où l’on est autorisé à avaler des aliments habituellement prohibés car trop sucrés et favorisant en cela le stockage sous forme de graisse. Dans l’idéal mieux vaut toutefois ingérer une banane mûre, des fruits secs, ou encore des pommes de terre, tous rapidement assimilés par l’organisme et possédant la particularité de lutter contre l’acidité.

Pour en revenir à la bière, celle-ci est constituée de céréales, on peut donc dire qu’elle répond en cela à l’objectif de restauration des réserves…sauf qu’une bière de 33cl n’apporte en réalité qu’une dizaine de grammes de glucides, ce qui reste franchement anecdotique ! A moins d’en enchainer quatre ou cinq…

Nul besoin de vous donner bonne conscience en énumérant ses supposées « vertus », il suffit juste de l’apprécier sans arrière-pensées et pour ce qu’elle est réellement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s